Réseau Enfants Adolescents en province de Liège Santé Mentale

REALiSM

 La constitution du REALiSM résulte de l'implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents en province de Liège.

Le 30 mars 2015, le Guide vers une nouvelle politique de soins de santé mentale pour enfants et adolescents était approuvé par la Conférence Interministérielle Santé publique. Le fondement y est posé d’une nouvelle politique de santé mentale basée sur les besoins des jeunes et des enfants ayant des problèmes psychiques ou psychologiques et de leur entourage. Afin de répondre au mieux à ces besoins, ce guide opte pour une approche globale et intégrée de toutes les composantes de soins.
Le travail avec des programmes réalisés par des réseaux provinciaux y tient une place centrale. Autrement dit, un ensemble de partenaires concernés, prestataires de soins, institutions et services qui s’adressent aux enfants, aux adolescents et à leur entourage accomplissent ensemble, à partir du réseau, un certain nombre de missions ou fonctions fondamentales bien définies. Ces fonctions constituent pour chaque réseau les activités de base de la future offre de soins à traduire dans un ou plusieurs programmes. Afin de les concrétiser, des modalités sont liées aux fonctions. Les programmes partent toujours des besoins des enfants, adolescents et leur entourage. Le chapitre 3 du guide développe ceci plus en détails.
Les champs d’action des réseaux coïncident avec les frontières provinciales. De cette manière, l’ensemble de ces champs d’action couvre le territoire belge dans sa totalité.

 

Cover guide Psy0-18 fr

 

APPEL À CANDIDATURES

 

 

Dans le cadre de la nouvelle politique en santé mentale et des programmes de soins en santé mentale (guide consultable via ce lien : http://www.psy0-18.be/images/Guide_0-18/Guide_Psy0-18_fr.pdf )  et plus particulièrement dans le cadre des activités développées par le réseau de la province de Liège en santé mentale pour les enfants et les adolescents (REALiSM : Réseau Enfants Adolescents en province de Liège Santé Mentale), nous recherchons de nouveaux collaborateurs dont les compétences sont explicitées dans le présent document.

6 agents de liaison sont ainsi recrutés pour s’intégrer au réseau REALiSM. Un profil commun ainsi que certaines spécificités liées aux publics cibles sont décrites ci-dessous.

 

 

1.   Profil de fonction de l’agent de liaison

 

·        Avoir une bonne connaissance du guide « vers une nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents » et des différents programmes dans leur transversalité.

·        Etre capable d’identifier les acteurs, l’offre et les besoins en lien avec les publics cibles/agent de liaison.

·        Répertorier de manière la plus exhaustive possible les acteurs des différents secteurs en lien avec les publics cibles de la fonction.

·        Etre capable de mettre en œuvre des activités de liaison intersectorielle en fonction des publics cibles/agent de liaison sous forme d’intervision, de consultation, d’approches pratiques et théoriques

·        Etre capable d’Identifier les besoins en formation, intervision, immersion en fonction de l’existant (en fonction des coordinations locales existantes)

·        Etre capable de développer des consultations et des activités de liaison au sein du réseau entre tous les services en lien avec les enfants et les adolescents (médecins généralistes, pédiatres, les pédopsychiatres, les centres psycho-médicosociaux (secteur prévention, PMS), les services éducatifs et d’accompagnement,  etc.

·        Au sein du REALiSM être un vecteur de lien et d’articulation entre les différents partenaires en participant aux commissions intersectorielles « Consultation & Liaison Intersectorielle » mais également dans d’autres commissions le cas échéant.

·        Etre capable de collaborer avec l’Equipe mobile REALiSM tant dans le champ de la crise que des soins de longue durée.

·        Etre capable de mettre en place des sessions d’intervision et de supervision intersectorielles mais aussi des ateliers, des formations croisées ainsi que des immersions assurant une transmission réciproque d’expertises diverses et complémentaires entre les différents opérateurs.

·        Etre capable de favoriser le travail en réseau afin de promouvoir l’échange et la valorisation d’expertises. Il s’agit aussi d’affiner les diagnostics et les traitements.

·        Etre capable de mettre en place des formations, sensibilisations regroupant des opérateurs des différents secteurs,

·        Etre capable de développer des consultations conjointes à formaliser par des conventions de collaboration.

·        Etre capable de détecter auprès des professionnels des différentes sphères les besoins en termes de formations et d’intervisions. Cela permettra d’identifier les problématiques partagées sous différents angles de vue et d’y apporter des pistes de solution.

·        Etre capable de favoriser les échanges tant sur les aspects cliniques qu’organisationnels entre les différents intervenants

 

De manière transversale, une attention particulière sera accordée au dysfonctionnement psychique d’enfants et de familles issus de l’immigration ayant besoin d’une intervention psychiatrique transculturelle.


 

2.   Objectifs opérationnels

·          S’appuyer sur l’existant de manière à pouvoir bénéficier des expertises, pratiques déjà mises en place.

·          Améliorer l’offre d’aide et de soin à l’égard des enfants et des adolescents et de leur entourage pour chaque public cible

·          Etayer des collaborations intersectorielles systématiques dans le(s) secteur(s) spécifique(s) de chaque agent de liaison.

·          Renforcer le réseau intersectoriel (REALiSM) par le biais de conventions, chartes, outils communs, comités…

 

3.   Objectifs spécifiques 

·          Chaque agent de liaison, outre le profil de fonction et les objectifs opérationnels exposés ci-dessus doit également répondre aux objectifs spécifiques en fonction des publics cibles auxquels il est attaché.